Église protestante Unie

L’œcuménisme

L’œcuménisme est l’effort de rapprochement des églises chrétiennes en vue de parvenir à une unité spirituelle et une reconnaissance institutionnelle mutuelle.

Le mot « œcuménisme » vient d’un mot grec signifiant «l’ensemble de la terre habitée». Selon le pasteur W. Visser ’t Hooft, qui fut le premier secrétaire général du Conseil Œcuménique des Eglises (COE), le mot a reçu sept significations au cours de l’histoire :

  • « ce qui appartient au monde habité ou qui le représente »,
  • « ce qui appartient à l’empire romain ou qui le représente »,
  • « ce qui a une valeur ecclésiale universelle »,
  • « ce qui concerne la tâche missionnaire universelle »,
  • « ce qui touche aux relations entre des Églises ou des chrétiens d’origine confessionnelles différentes »,
  • « la conscience spirituelle d’appartenir à la communion mondiale des Églises chrétiennes »,
  • « la disponibilité à s’engager pour l’unité de l’Église ».

Aujourd’hui, le mot est employé pour désigner un mouvement pour « l’unité des chrétiens par l’unité des Églises » né au tournant des XIXème et XXème siècles de la conjonction de plusieurs événements et courants, comme la constitution du COE en 1948 et le Concile Vatican II (1964).

L’œcuménisme a revêtu ces derniers années plusieurs aspects :

  • a recherche d’un engagement commun, nourri par la référence à l’Évangile face aux injustices sociales et économiques,
  • le travail doctrinal, qui aboutit à des accords entre protestants avec la Concorde de Leuenberg (1973) qui a permis aux Églises Luthérienne et Réformée de se déclarer en pleine communion. Ou encore, la déclaration commune par la Fédération Luthérienne Mondiale et l’Église Catholique sur la doctrine de la justification, en 1998. Et des dialogues qui peuvent aussi prendre acte de différences non séparatrices. La recherche d’une communion dans la prière. Le 20ème siècle a été le celui d’un grand mouvement de réveil piétiste et missionnaire inter-confessionnel et oecuménique.

L’année liturgique est généralement ponctuée par trois temps œcuméniques. D’abord, la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens entre le 15 et le 25 janvier, puis la Journée Mondiale de Prière, le premier vendredi de mars, et enfin la célébration du Vendredi Saint (en général dans la première quinzaine d’avril).

 

Retour en haut